événements

—D Festival 7—

mar. 30 Mai 2017sam. 10 Juin 2017
Tweet about this on TwitterPin on PinterestGoogle+Share on Facebook

—D Festival 7—

Le Senghor s’associe au Théâtre Marni et au Théâtre Les Tanneurs pour cette septième édition du D Festival.
Trois scènes qui se rassemblent et vous fixent rendez-vous pour sept spectacles du 30 mai au 10 juin 2017. Pour la septième année, le festival bruxellois propose une programmation de danse contemporaine qui unit des artistes d’univers et d’horizons aussi riches que multiples. Les chorégraphes de cette édition questionnent, chacun à leur manière, diverses composantes constitutives du monde, de l’humain, et des rapports qu’ils entretiennent. Danse, mais aussi musique live, note circassienne et expo photos « Corpus » de Aela Labbe.

Le Terrier
Du 30/5 au 1/6 à 20h au Marni (Salle)
Florencia Demestri et Samuel Lefeuvre transforment le plateau en une boite noire où se perdent et se déforment les corps et la réalité, sondant ainsi l’étrangeté et la multiplicité des itinéraires humains et la profondeur de la fiction.

Odium – création
Du 30/5 au 1/6 à 21h au Marni (Labo)
Sara Sampelayo utilise la scène et les corps des danseurs pour questionner la violence sous toutes ses formes, dans toute sa barbarie mais aussi, finalement, dans sa très basique humanité.

La peau de l’ombre – création
Du 6 au 8/6 à 20h au Marni (Salle)
Karine Pontiès creuse quant à elle la ques- tion de l’inadaptation humaine au réel et des frontières intérieures et extérieures de chacun.

Récital piano – danse
6/6 à 20h30 au Senghor
La performance de Fannie Falk entretient un dialogue permanent avec la musique de Gilles Gobert et la vidéo de Inger Elisabeth Gleditsh ; la chorégraphie dévoile subtilement les processus musicaux.

Eymen
Du 6 au 8/6 à 21h au Marni (Labo)
La trapéziste et danseuse aérienne Elodie Donaque réaffirme la puissance de l’art comme arme d’humanisation et celle de la danse comme art du lien, de la transformation.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service des Arts forains du cirque et de la Rue, l’Espace Catastrophe et la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek

Rushing stillness
7/6 à 20h30 au Senghor
Un spectacle étrange et magnifique, prix de la critique la saison dernière.

So you can feel
Du 8 au 10/6 à 20h30 aux Tanneurs
Pieter Ampe revient au cœur de l’humain, étudiant la vulnérabilité du corps et la question de l’identité et des sentiments dans une ode au désir et à la liberté.

Programmation